Site entièrement dédié aux
personnes sourdes
et à leur entourage.

Infos surdité Toutes les infos sur la surdité

"L'âme du silence", la revanche de Magali Ethuin

Le

Magali Ethuin a publié en décembre son premier roman “L’âme du silence”. Son livre n’est pas une autobiographie car certains évènements ont été modifiés, mais on y retrouve son parcours médical et les difficultés auxquelles elle a dû faire face.

Avec son histoire et sa plume, elle a su toucher les gens et a déjà eu des retours très positifs. Un deuxième livre est en préparation mais cette fois-ci, ce sera un polar. La jeune écrivaine s’est prêtée au jeu de l’interview pour notre plus grand plaisir.

À travers ce roman, elle souhaite faire évoluer les mentalités sur la surdité et plus largement sur le handicap. Chaque femme, chaque homme devrait être accepté tel qu’il est, sans préjugé !

Propos recueillis par Caroline Becamel

Comment est venue l’idée de faire ce livre ?

J'ai toujours aimé lire, et l'idée d'écrire un livre m'est venue naturellement. D'après les psychologues, il est important de mettre par écrit ses ressentis et j'ai décidé de jouer le jeu en racontant une partie de ma vie. J'avoue que ça a été bénéfique mais en même temps douloureux de raviver certains souvenirs !

L'écriture proprement dite a duré presque 5 mois, mais il a fallu presque 1 an pour arriver à l'édition.

Peut-on vraiment parler d’autobiographie ?

“L’âme du silence”retrace mon vécu sur le plan médical et humain par rapport à ma surdité. Ce n'est pas une autobiographie barbante mais un roman dans lequel je retrace mon passé, tout est vrai sauf la mort de mon premier amour. Dans le livre, je dis qu'il est mort à cause de moi - en réalité il a eu un accident de moto - mais pour donner plus de profondeur au roman, j'ai choisi de changer les circonstances de sa mort. Son enterrement a aussi été modifié, exagéré. La fin, aussi, est fausse mais je n'en dis pas plus !

Mes parents m'ont été d'un grand secours pour retracer mon parcours.

Qu’est-ce que ça vous a apporté ? Aviez-vous envie de faire passer un message ?

Avec ce roman, je ne cherche pas de pitié, ni de compassion, je veux seulement essayer de changer le regard de l'homme vis-à-vis du handicap. L'homme doit être conscient qu'à travers ses paroles et ses actes il peut blesser un être à jamais. Pendant la majorité de mon enfance et de mon adolescence plusieurs personnes m'ont rabaissé et n'ont cessé de me répéter que je n'arriverai à rien dans la vie car je suis handicapée. “L’âme du silence” est ma revanche. Je l'ai écrit seule.

Quel retour avez-vous eu ?

Aujourd'hui, plusieurs personnes sourdes m'ont contacté pour me dire qu'elles se retrouvaient dans mon récit. Les retours sont tous positifs et j’espère que cela va continuer...

Plusieurs journalistes m'ont également contacté pour me demander si j'acceptais de répondre à des questions en vue d'un article et j'aimerais aller plus haut plus loin afin de faire tomber les barrières et les préjugés... L'homme doit comprendre que la surdité fait partie de moi et que même pour tout l'or du monde je ne voudrais pas entendre.

D'un point de vue personnel mon entourage a découvert des choses sur moi et ma vie. Ma maman a versé énormément de larmes en lisant, car ce n'est pas facile de faire un bond en arrière et de revivre une période douloureuse.

Où peut-on acheter votre livre ?

“L’âme du silence” est en vente sur Amazon et à l'Espace culturel du Leclerc, mais j'ai fait des démarches pour qu'il soit également chez Littera, France Loisirs et je projette d'aller démarcher la Fnac. J’espère que cela se fera.

Le mot de la fin...

Aujourd'hui, j'ai pardonné, car je m'accepte telle que je suis et je suis bien dans mes baskets ! A bon entendeur...

Caroline Becamel

Articles liés

Partager
Pour laisser un commentaire, connectez-vous Aucun commentaire pour l'instant
à découvrir aussi
Festival Clin d’Oeil : la culture sourde fait son show

Festival Clin d’Oeil : la culture sourde fait son show

Le 18 juil. 2017 à 12h09

2 ans que nous attendions cette nouvelle édition du festival de la culture sourde à Reims ! Accessible à tous, et pour tous : théâtre de rue, cinéma, spectacles vivants, ateliers enfants… Et Waliceo était là !

Lire la suite
Cancer et surdité, le combat de l’association François Giraud

Cancer et surdité, le combat de l’association François Giraud

Le 22 juin 2017 à 15h57

L’association François Giraud a été créée le 3 janvier 2015, en hommage à François Giraud, décédé d’un cancer. Son combat contre la maladie, qu’il a raconté sur les réseaux, a permis de témoigner[...]

Lire la suite
Du high-tech pour ressentir la musique !

Du high-tech pour ressentir la musique !

Le 13 mars 2017 à 14h38

Il ne se passe pas un jour sans qu’une innovation technologique ne voie le jour. Et parfois, c’est au service du handicap. C’est pourquoi, on vous fait découvrir aujourd’hui de nouveaux vêtements et accessoires qui aideraient les personnes sourdes à mieux ressentir[...]

Lire la suite